Prévenir une autre attaque cérébrale

Après une attaque cérébrale,  il faut tout mettre en œuvre pour éviter que cela ne recommence. Un patient, victime d’attaque cérébrale, est aussi prédisposé à faire une attaque cardiaque (infarctus du myocarde).

Le risque de refaire un AVC (récidive) après un premier AVC est de 5 à 10 % par an.
Le risque de faire une attaque cardiaque est d’environ 2 % par an.
Ainsi, 5 ans après un AVC, 25 % des patients ont refait un AVC et 10 % ont fait un infarctus du myocarde. D’autres encore sont décédés d’accidents vasculaires divers.

Ce risque peut être diminué de 80 % si l’on suit les recommandations du médecin :

1) arrêt définitif et immédiat du tabac

2) avoir une pression artérielle inférieure à 14/9 cm Hg (140/90 mm Hg)

3) avoir un mauvais cholestérol (Cholestérol LDL) inférieur à 0,7 g/l

4) avoir un traitement anti-caillot (sauf en cas d’hemorragie cérébrale où ce traitement est le plus souvent contre-indiqué) : INR entre 2 et 3 en cas de traitement anticoagulant, ou un traitement qui diminue l’aggrégation des plaquettes sanguines (à base d’aspirine, ou Plavix ou Asasantine)

5) traitement d’un Diabète

parfois une opération d’une artère carotide sera proposée : c’est « l’endartérectomie » carotide, qui doit être faite par un chirurgien très entraîné (c’est-à-dire qu’il fait cette opération au moins 50 fois dans une année : renseignez-vous avant de vous faire opérer !)

Pour plus d’information : consultez les documents téléchargeables ci-dessous :

linkPrevenir un autre attaque cérébrale_1 ere partie
linkPrevenir un autre attaque cérébrale_2 eme partie
linkEndartérectomie carotide